Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Présentation
Partenaires
__________________________
ACA_Logo.jpg
__________________________
Alqieslogo.png
__________________________
elabwelogo.gif
__________________________
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Ezc3a
Recopier le code :


  416602 visiteurs
  2 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 101 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nouvelles

Faible usage des TIC en Algérie - par Belkherfi le 23/07/2009 @ 20:29
cryDans son 7e rapport sur les technologies de l’information (TIC), le forum économique mondial donne les classements des pays selon leurs usages des technologies d’information en se basant sur 68 critères différents, dont l’accès à Internet dans les écoles et l’importance qu’ accorde le gouvernement à long terme aux TIC.


La position des pays du Maghreb dans le classement est la suivante : Tunisie (35e), Maroc (74e), Algérie (88e), Mauritanie (97e) et Libye (105e . Cela montre le faible usage des technologies de l’information et de la communication dans cette région et la nécessité de définir une stratégie pour augmenter l’usage des TIC et d’encourager les investissements dans ce secteur prometteur. En Algérie, Hamid Bessalah, le récent ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, a pour mission principale de réfléchir sur les besoins de l’Algérie et les actions à entreprendre dans le cadre du développement de « la société de l’information » dans notre pays.
Il a été décidé d’impliquer l’ensemble des acteurs du secteur (publics/privés) lors du premier congrès international sur la stratégie des TIC, organisé par l’Union nationale des scientifiques et technologues algériens. Au niveau de l’AAFSI et de Touiza, on estime le nombre d’utilisateurs de l’Internet à moins de 3,5 millions et les sites web en dz à moins de 2000, dont moins de 500 réellement opérationnels et en .com ou .net à moins de 10 000. Les résultats de Ousratic sont décevants : moins de 4% sur les 6 millions ciblés par l’ex-ministre (5 millions annoncés lors du SMSI de Tunis en 2005 pour 2010).
Cette situation est expliquée principalement par l’absence d’une stratégie nationale claire en termes de développement des TIC avec des objectifs bien précis et à l’inexistence d’une « industrie de contenu ». Il faut mettre en place un observatoire des TIC, un plan de développement du haut débit et des projets plus ciblés pour accompagner les entreprises du secteur.


Par K. B

Elearning in Algeria

Cliquez ici pTélécharger le chapitre de livre

Facebook FormaTIC
Formatic
Pays des visiteurs
Visites

 416602 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Texte à méditer :  Elabweb : le portail des TIC en Algérie  Le Webmaster