Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Présentation
Partenaires
__________________________
ACA_Logo.jpg
__________________________
Alqieslogo.png
__________________________
elabwelogo.gif
__________________________
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
gLtrz3
Recopier le code :


  416602 visiteurs
  2 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 101 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nouvelles

Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, M. Boudjemaâ Haïchour, a annoncé que le cabinet français chargé de l’étude sur l’introduction de la troisième génération du mobile sur le marché algérien rendra son expertise au début du mois de février prochain. Interrogé sur la possibilité d’ouvrir l’exploitation de cette technologie à d’autres opérateurs, en dehors des trois acteurs actuels de la téléphonie mobile, il affirmera que cette question sera tranchée une fois les résultats de l’expertise du bureau français seront prêts, tout comme la possibilité d’enjamber la 3G vers d’autres technologies plus innovantes.
Sur le projet de l’e-gouvernance, devant relier les différents départements ministériels et les institutions d’Etat, le ministre informera que l’opération que chapeaute l’e-commission, présidée par le chef du gouvernement, poursuit sa progression et a atteint un taux de maturation appréciable de 80%. L’ouverture du capital d’Algérie Télécom, qui constitue le dernier virage de la série des réformes du secteur engagées depuis l’an 2000, a été également longuement abordée par les journalistes qui se sont interrogés sur la nécessité de la démarche, d’autant que l’entreprise enregistre une embellie financière. Rappelant que le dossier a été relancé, il y a deux mois, sur instruction du chef du gouvernement et devra aboutir durant ce premier semestre 2008, il précisera aussi qu’il ne s’agit pas de privatiser l’entreprise mais de trouver plutôt un partenaire stratégique à même d’apporter au groupe une meilleure maîtrise des technologies et de le rendre plus compétitif. «Dans tous les cas, la majorité du capital d’Algérie Télécom restera en possession de l’Algérie», devra-t-il ajouter. Et c’est dans cette perspective de «booster» les entreprises publiques des TIC et de les rendre plus performantes sur le plan marketing et management que M. Haïchour inscrit le dernier mouvement «tout à fait ordinaire» qui a concerné les dirigeants du groupe et de ses filiales. L’accès haut débit au réseau internet et le déploiement des technologies Wifi et Wimax actuellement en phase d’organisation de la répartition des fréquences constituent l’autre défi du département de M. Haïchour qui aspire à offrir de l’ADSL aux 1.541 communes algériennes durant ce premier trimestre de 2008. A ce sujet, il notera qu’il a recommandé aux providers de faire un effort sur les tarifs d’accès au haut débit. A une question faisant état de l’échec de l’opération Ousratic visant à doter les familles algériennes en micro-ordinateur, le ministre fera savoir que l’opération poursuit normalement son cours et devrait donner de meilleurs résultats d’ici à 2010.
En matière de lutte contre la cybercriminalité, il indiquera qu’une législation est en cours d’élaboration et en parallèle l’Autorité de régulation a instruit les opérateurs de la téléphonie mobile pour procéder à l’identification de leurs clients, afin d’éviter les actes criminels commandés par des téléphone portables. Le Cyberparc de Sidi Abdellah, constituant le village algérien intelligent, devrait livrer, par ailleurs, une partie de ses bâtiments cette année, dont l’incubateur attendu en juin prochain.
Au volet de l’activité postale, le ministre a mis l’accent, hier, sur le renforcement des mesures de contrôle, avec notamment la multiplication du nombre des contrôleurs passé de 70 en 1999 à 400 actuellement, ce qui a réduit, de son avis, de 50% les détournements qui constituent 0,000013% de la totalité des fonds manipulés par la poste.
Plus lion, il ajoutera que grâce aux opérations de contrôle périodique et inopiné plus de 50% de l’argent détourné sont récupérés.
S’agissant du problème de manque de liquidité au niveau de certains bureaux postaux, notamment durant la saison estivale, il dira que la responsabilité n’incombe pas à la poste, mais plutôt à la Banque centrale qui ne fournissait pas les sommes exactes demandées.
L’autre problème lié à la rareté des carnets de chèques que le ministre explique par le souci de vulgariser le système de retrait automatique, il précisera pour les clients encore attachés au retrait traditionnel par chèque qu’un formulaire unique de retrait est disponible dans tous les bureaux de poste.

Elearning in Algeria

Cliquez ici pTélécharger le chapitre de livre

Facebook FormaTIC
Formatic
Pays des visiteurs
Visites

 416602 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Texte à méditer :  Elabweb : le portail des TIC en Algérie  Le Webmaster