Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Présentation
Partenaires
__________________________
ACA_Logo.jpg
__________________________
Alqieslogo.png
__________________________
elabwelogo.gif
__________________________
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
befd
Recopier le code :


  427686 visiteurs
  3 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 101 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nouvelles
Le domaine .dz peu exploité - par elabweb le 16/06/2009 @ 09:22
Le Centre de recherche sur l’information scientifique et technique (Cerist) a organisé, hier, une journée d’information sur les noms de domaine internet « .dz », qui s’inscrit dans une action d’information et de vulgarisation pour promouvoir l’identité algérienne sur Internet et garantir la pérennité de l’infrastructure basée sur l’identification des noms de domaine.

Aouaouche El Maouhab, directrice de la division réseaux au Cerist, a affirmé dans un exposé que « le Centre a enregistré 2380 noms de domaine en Algérie en .dz. Depuis quelques mois, le mouvement s’accentue avec une moyenne de 300 noms de domaine par mois. La gestion des enregistrements des noms de domaine sous .dz est une activité initiée par le Cerist avec l’introduction d’internet en Algérie, en 1994. Toutes les entités établies dans le pays ou ayant une représentation légale en Algérie ou disposant d’un document justifiant les droits de propriété de nom dans le pays peuvent se faire attribuer ce nom de domaine ». Pour booster ce secteur, il a été décidé la suppression des frais d’enregistrement en mode délégation et la possibilité d’effectuer l’opération d’enregistrement en ligne. Il a été proposé la création d’un comité éthique du .dz pour « proposer les règles d’octroi de noms de domaine et les règles de règlement de litiges et participer à la promotion du .dz ». L’enregistrement effectif se fait à travers des entités d’enregistrement appelées « registrar » : AnwarNet, Djaweb, SLC, Caci, KDConcept, Webidees, Cetic, Satlinker et Wissal.

Cependant, plusieurs entraves ont été relevées par les opérateurs économiques. Réserver un nom de domaine en Algérie relève de toute une acrobatie bureaucratique. Sous d’autres cieux, il faut quelques secondes ou quelques clics pour disposer d’un domaine, juste le temps de vérifier qu’il n’a pas déjà été attribué. « Obtenir un nom de domaine en .dz ressemble à une demande de visa », ironise un internaute sur notre site web. Pourtant, le potentiel de croissance du nom de domaine algérien est énorme, sachant qu’il existe 519 526 entreprises (PME/PMI) dans le domaine commercial (source : site internet du ministère de la PME et de l’Artisanat). Des actions sont à mener en direction de tous les détenteurs de registres du commerce et des organismes gouvernementaux publics et privés. Kahlane Ali, P-DG de Satlinker, jette un véritable pavé dans... la toile en soulignant qu’il existe quelque 45 000 sites internet algériens hébergés à l’étranger (essentiellement en .com). A ses yeux, pour rattraper le retard, il faut « aller vers le développement du contenu ». Les pouvoirs publics doivent s’impliquer davantage. Le développement d’une économie numérique et de contenus locaux passe par une accessibilité accrue aux noms de domaine. La stratégie « e-Algérie 2013 » a consacré une bonne place à l’amélioration de la visibilité de l’Algérie sur internet à travers une gestion efficace du nom de domaine .dz.

Par Kamel Benelkadi


Elearning in Algeria

Cliquez ici pTélécharger le chapitre de livre

Facebook FormaTIC
Formatic
Groupe FormaTIC
Pays des visiteurs
Visites

 427686 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Texte à méditer :  La confiance n’exclut pas le contrôle.