Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Présentation
Partenaires
__________________________
ACA_Logo.jpg
__________________________
Alqieslogo.png
__________________________
elabwelogo.gif
__________________________
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
ymW6FB
Recopier le code :


  413887 visiteurs
  6 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 100 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nouvelles

La recherche scientifique ouverte aux jeunes - par djoudi le 02/12/2011 @ 12:04

Recherche scientifique en Algérie – Selon le directeur de la recherche M.Abdalhafid Aourag, des laboratoires seront ouverts prochainement pour les jeunes chercheurs afin de leur permettre d’« exploser ».

Des jeunes dont les potentialités sont énormes et qui pourront, enfin mettre en œuvre leurs non négligeables valeurs ajoutées. Pour ce faire, un concours de jeunes talents a été lancé dernièrement, pour identifier les meilleurs diplômés et les enrôler. M.Aourag a révélé à ce sujet que ces terreaux de recherches que seront les futurs laboratoires seront mixtes.

Ils accueilleront non seulement des chercheurs dans le domaine scientifique mais également des acteurs de la sphère socio-économique. Ils seront ainsi multisectoriels pour mieux répondre aux vrais besoins du pays en recherche, et ne pas être en déphasage avec la réalité du terrain. Tout ceci en juste ligne avec le vœu du président de la république toujours à ce sujet.

Un conseil d’évaluation de la recherche

A l’image du célèbre conseil économique et social, drivé par le docteur Babes et dont la principale activité est d’évaluer en temps réel la situation socio-économique du pays, M Aourag a dévoilé hier sur la chaîne 3 la création d’un conseil d’évaluation de la recherche scientifique. Un œil neutre et objectif dira-t-il, qui pourra analyser et évaluer la situation de la recherche scientifique et l’apprécier notamment dans les universités.

Ce conseil pourra le cas échéant fournir des propositions comme le fait le CNES et conseiller les principaux concernés (universités, instituts, pôles de recherches etc.).  En parallèle, une évaluation est déjà en cours pour faire le bilan du passif de notre pays dans le domaine de la recherche scientifique dont nous n’avons aucun indicateur.

Selon le responsable, cette évaluation permettra d’identifier les lacunes, et les ratages,  mais servira surtout à cibler les prochaines priorités du secteur et donc des dépenses à y engager. « Il n’est plus question de diviser des enveloppes sur tous les secteurs de la même manière » a-t-il indiqué. Dorénavant les dépenses seront choisies soigneusement et répondront à une logique bien précise d’objectifs de performances.

Les expatriés veulent revenir

Sur toutes lèvres dès que le sujet de la recherche est abordé, la question de la fuite des cerveaux a également été au menu de l’exposé de M.Aourag sur les ondes de la chaîne 3.

Fuite des cerveaux qui fait débat chez nous, même au cœur de la sphère scientifique, puisque certains l’encourage en l’absence de moyens réels mis a la disposition des protagonistes en Algérie, et que d’autres la décrient, l’Algérie dépensant des milliards pour former ces scientifiques dont d’autres pays profitent allégrement sans y avoir mis le moindre copeck.

Le directeur de la recherche pour sa part relativise, en expliquant que non seulement les moyens vont être mis a disposition de ces derniers, mais surtout  selon lui, ils sont très nombreux à demander a revenir au pays, pour peu que les moyens y soient. D’ailleurs M.Aourag clora le sujet en révélant le chiffre de 200 chercheurs établis à l’étrangers  et dont les requêtes pour un retour au pays sont sur son bureau…

source: Le financier


Elearning in Algeria

Cliquez ici pTélécharger le chapitre de livre

Facebook FormaTIC
Formatic
Pays des visiteurs
Visites

 413887 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Texte à méditer :  Elabweb : le portail des TIC en Algérie  Le Webmaster